mai 21

Petite histoire sur la fasciathérapie par Danis Bois

J’étais encore jeune ostéopathe quand, dans le début des années 1980, je pris la décision de m’intéresser à ce merveilleux tissu qu’est le fascia et d’y consacrer une partie de ma vie de praticien et de chercheur. Le terme « fascia » est un mot latin signifiant bande, bandelette, et qui progressivement s’est transformé en un terme anatomique. Le Petit Robert (2007) lui attribue comme définition : « membrane de tissu conjonctif qui enveloppe des groupes de muscles et certains organes dont elle assure le maintien. » Il est intéressant de constater qu’en anglais le tissu conjonctif se dit « connective tissu » mettant en relief la fonction de liaison du fascia entre les différentes structures anatomiques. Le terme fascia a été repris par le fondateur de l’ostéopathie, le Dr. Andrew T. Still (1828-1917), faisant de ce tissu « l’endroit où il faut chercher la cause de la maladie »[1]. Pour donner une idée de l’importance de ce tissu, le chercheur Léon Page rapporte que s’il était possible d’enlever tous les éléments tissulaires du corps à l’exception du tissu conjonctif, l’apparence superficielle du corps ne serait pas grandement changée. Comme une vaste toile d’araignée, le fascia relie la tête aux pieds et la profondeur à la superficie. Il offre au corps une unité anatomique et fonctionnelle.Danis Bois

Lire la suite